Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 00:00

 

  Ma participation pour  CricriS,

               dans son " Clic - Clac " !

 

oronce finé

 

C'est au mathématicien français Oronce Finé que l'on doit ce planisphère en forme de cœur. Effectué en 1531, il témoigne des progrès de la cartographie et des méthodes de projection de l'époque, mais intègre aussi les récentes découvertes réalisées en Asie et en Amérique.
      © Nova Universi Orbis Descriptio
 
  Qui a dit : " Clic clac 2 "1 ; Le retour " ?
  C'est CricriS,
 Allez y voir les autres participations !
Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 00:12

 

Continuons cette passionnante aventure du  True Colors de Nikit@  !

ce Primordial RDV !

 

          Alors cette semaine , un  " P " ... Poétique .

 

Même si j'ai souvent  " la tête dans les nuages " ,  je pense avoir les " Pieds sur terre " ...

J'ai de Petites Passions ,

et un de mes Plaisirs reste la musique et la Poésie .

 

Et  Particulièrement Jacques Prévert .

 

"Je ne joue pas sur les mots, je joue parfois avec, et j'ajoute que sans moi ou d'autres, ils jouent très bien tout seuls"

 (Jacques Prévert)

 

  Je voudrais Partager avec vous ce Poème , " Dans ma maison " de Jacques Prévert   .

  De nombreux chanteurs ont interprété ce poème , mais ma  Préférence reste la version parlée

 de James Ollivier  que j'ai découvert , voilà déjà quelques années , grâce à ma Prof. de musique .

 (je n'ai cependant  retrouvé sur internet que les Paroles ...)

 

     

Dans ma maison vous viendrez
D'ailleurs ce n'est pas ma maison
Je ne sais pas à qui elle est
Je suis entré comme ça un jour
Il n'y avait personne
Seulement des piments rouges accrochés au mur blanc
Je suis resté longtemps dans cette maison
Personne n'est venu
Mais tous les jours et tous les jours
Je vous ai attendu

Je ne faisais rien
C'est-à-dire rien de sérieux
Quelque fois le matin
Je poussais des cris d'animaux
Je gueulais comme un âne
De toute mes forces
Et cela me faisait plaisir
Et puis je jouais avec mes pieds
C'est très intelligent les pieds
Ils vous emmènent très loin
Quand vous voulez aller très loin
Et puis quand vous ne voulez pas sortir
Ils restent là ils vous tiennent compagnie
Et quand il y a de la musique ils dansent
On ne peut pas danser sans eux
Il faut être bête comme l'homme l'est souvent
Pour dire des choses aussi bêtes
Que bête comme ses pied gai comme un pinson
Le pinson n'est pas gai
Il est seulement gai quand il est gai
Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste
Est-ce qu'on sait ce que c'est un pinson
D'ailleurs il ne s'appelle pas réellement comme ça
C'est l'homme qui a appelé cet oiseau comme ça
Pinson pinson pinson pinson

Comme c'est curieux les noms
Martin Hugo de son prénom
Bonaparte Napoléon de son prénom
Pourquoi comme ça et pas comme ça
Un troupeau de Bonapartes passe dans le désert
L'empereur s'appelle Dromadaire
Il a un cheval caisse et des tiroirs de course
Au loin galope un homme qui n'a que trois prénoms
Il s'appelle Tim-Tam-Tom et n'a pas de grand nom
Un peu plus loin encore il y a n'importe quoi
Et puis qu'est-ce que ça peut faire tout ça

Dans ma maison tu viendras
Je pense à autre chose mais je ne pense qu'à ça
Et quand tu seras entrée dans ma maison
Tu enlèveras tous tes vêtements
Et tu resteras immobile nue debout avec ta bouche rouge
Comme les piments rouges pendus sur le mur blanc
Et puis tu te coucheras et je me coucherais près de toi
Voilà
Dans ma maison qui n'est pas ma maison tu viendras.

 

 

 

                                          Et d'autres" trouvailles " en "surfant " ... 

 

 [French movie] Pierrot le fou 

 Miniature

 

( il faudra cliquer sur ..." ouvrir dans une autre fenêtre " )

http://www.youtube.com/watch?v=0bodsDxo48o&feature=related

  

 

         Et comme c'est très bientôt la fête des Papas ...

" Pères et mères "  : Grand Corps Malade .

                                                 

    Quelle Performance !!!

    ChaPeau bas !

 

                                                 

 

P.S. : Prière de ce tenir bien droit .

Partager cet article
Repost0
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 00:00

 


Cette expression est une image très simple d'une personne qui, dans une forêt, s'attacherait à regarder uniquement un arbre au lieu de considérer la forêt dans son ensemble. On dit donc qu'"un arbre cache la forêt" lorsque nous sommes fixés sur un détail précis qui nous empêche de juger une situation globale de façon objective.


 

 

  Ma participation à " Un lundi parmi tant d'autres . " chez   Zaza et Chrys .

    Le thème du jour :  l'arbre .

 

 

 

   

« Il n’est fleur, il n’est femme, grand Être aux bras multipliés, qui plus que toi m’émeuve et de mon cœur dégage une fureur plus tendre... Tu le sais bien, mon Arbre, que dès l’aube je te viens embrasser : je baise de mes lèvres l’écorce amère et lisse, et je me sens l’enfant de notre même terre. [...] »
Piet Mondrian, l'artiste qui aimait peindre les arbres .
 
                       Mondrian3
                       Pommier en fleur, huile sur toile, 1912, Gemeentenmuseum, Den Haag
 
 

Piet Mondrian est l'un des pères de l’abstraction géométrique, avec Kandinsky et Malévitch
 
« La nature est parfaite, mais l’homme n’a pas besoin, en art, de la nature parfaite. »
   Piet Mondrian .
  
Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 15:00

 

 

Continuons cette " Non eNNuyeuse " aventure du  True Colors de Nikit@  !

 Cette semaine , le " N " . 

 

" N " comme   Nikit@

  Non, je ne pense pas à" Nikita ", le film de Luc Besson !

   ( Ne faites pas semblant de Ne pas savoir de qui je parle .)

 

       Donc Notre sympathique hôtesse !

       Bien sûr, après son " L " et son " M ", son " N " !

       ( vous allez penser que  " je n'ai pas inventé le fil à couper le beurre " ...

        Mais,  je me comprends ! " )

                                           ( Il ne s'appellerait pas Oscar ou Karl ...des fois ? )

 

 

Alors N comme  Claude Nougaro ...

Non, je réserve la musique pour la fin ...

 

Alors " N " comme Niki de Saint Phalle et ses fameuses Nanas .

 

 

 

 Niki de Saint Phalle

     Niki de Saint Phalle

  Plasticienne française

Née à Neuilly-sur-Seine le 29 octobre 1930
Décédée à San Diego le 21 mai 2002

 

Née en France, Niki de Saint Phalle a suivi sa famille aux Etats-Unis suite à un krach boursier. Fortement perturbée par un père incestueux, elle travaille d'abord comme mannequin pour 'Vogue', 'Life' et 'Elle'.

Puis elle débute sa carrière artistique, encouragée par le peintre Hugh Weiss.

 'Les tirs', performances durant lesquelles des spectateurs sont invités à tirer à la carabine sur des poches de couleur, éclaboussant ainsi des assemblages de plâtre, la rendent célèbre.

Elle intègre alors le cercle des 'nouveaux réalistes', jouant le rôle de médiatrice entre les avant-gardes française et américaine.

Elle crée des ex voto, puis des 'Nanas', femmes plantureuses et colorées en grillage, papier mâché et polyester.

 

 Ses oeuvresplus tardives comme la 'Fontaine Igor Stravinski' à Paris, le 'Jardin des Tarots' en Toscane, ou les 'Meta-Tinguely' en hommage à son mari disparu, mêlent poésie et humour, esprit du jeu et angoisse.

 

 Engagée dans l'association AIDS, Niki de Saint Phalle succombe à une maladie respiratoire liée aux vapeurs toxiques inhalées durant la préparation de ses oeuvres.

 

 

 

                                          

 

 

 

 

C'est la grossesse de son amie Clarisse Rivers qui inspire à Niki de Saint Phalle ses premières "Nanas" qui, au début sont pâlottes et en chiffon pour devenir enfin de somptueuses vénus rebondies et éblouissantes de couleurs. Ses Nanas mènent une révolution ludique contre le monde des hommes et du béton.

 
niki-de-saint-phalle   niki-de-saint-phalle-long-live-love

Niki-de-Saint-Phalle-long-live-love

 

En 1993, la rétrospective de son oeuvre au Musée d'art moderne de la ville de Paris arrive après celles de Bonn et de Glasgow.
Le 11 octobre 2001, Niki de Saint Phalle fit une importante donation de ses oeuvres à la ville de Nice qui devient ainsi le deuxième musée après celui d'Hanovre à posséder autant d'oeuvres de Niki de Saint Phalle.

 

                                                       NIKI-saint_phalle

                                                         niki-de-saint-phalle
                                                         niki-de-saint-phalle
 
 
septemesmonvillage.free.fr/.../niki-de-saint-phalle.html
 
 
 
Il faut avoir un chaos en soi, pour accoucher d'une étoile qui danse !
(Friedrich Nietzsche ) 
   
                                                                    

  Et je n'allais pas terminer ce " N " coloré sans

                                  NeNa et ses Neun und Neunsig Luft Balons !

 

 

 

  ( la version de quand j'étais petite ...)

 

          Et, bien sûr  " Super Nana " de   

 

 

 

Dix-huit grèves de poubelles
Que j'traîne dans l'quartier
Jamais vu plus belle qu'elle
Dans la cité.
Les serveuses du milk-bar
Ou du Banana
Qu'on dépiaute dans le noir
Au cinéma.
C'est des trucs pour la toux
Des pastilles, des cachous
Bonbons d'machine à sous
Mais elle pas du tout

Une super nana (x4)

Tous les jours je footballe
Des boîtes de Ron-Ron.
Et comme ces boîtes de tôle
Je tourne en rond.
Quand j'la pêche à la ligne
Du haut d'mon balcon
Elle m'emmène dans l'parking
Et sur l'béton.
C'est l'Brésil pour mille balles
Et j'crawle dans l'penthotal
J'touche le fond de mes palmes
D'la neige du napalm

Une super nana (x4)

J'habite en haut d'cette tour
La dernière du bloc
Ma fenêtre est bien haute pour
L'bacille de Koch
Par delà les antennes
Au d'ssus du cynodrome
Des traînées d'kérozène
Il y a cette môme
Elle marche parmi les détritus
On dirait, comme sur les prospectus
Ces filles allongées à l'ombre des cactus
Tu vois c'que j'veux dire et pourtant c'est juste

Une super nana (x8)

 

 

 

Et pour finir,

        J'ai même " ma Nana " , qui dodeline gaiement dans notre jardin !

 

         A taNtôt .

                        " Ma cabane au ...fond du jardin ! "

      Bises .

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 00:00

 

        En ce dimanche de mai tout spécial ,

   profitons de nos soleils ...   

        photo-6522.JPG

La mère

 

Merles, chantez ! Voici ma mère.
Fleurissez tant que vous pouvez,
Les lilas et les cerisiers !
Soleil, faites votre lumière
Plus bondissante qu'une eau vive !
Courez, le vent ! Ma mère arrive ;

Regardez comme les carreaux
Rient de refléter son image
Juste au moment où le sureau
Encadre de fleurs son visage !
Regardez comme la cuisine
Pour la recevoir s'illumine !

Ouvrez toutes grandes les portes.
Dépêchez-vous, que l'on apporte
Ici les fruits, le meilleur vin
Et toutes les fleurs du jardin.
Voici ma mère maintenant
Dans la maison de son enfant.

 

Maurice Carême .

 

                               photo-6521.JPG

 

                                                            photo-6525.JPG

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 12:46

  Bandeaux-guides-6133.JPG

                                                                                             Idée déco .

   Tandis qu'à leurs oeuvres perverses
Les
hommes courent haletants,
Mars
qui rit, malgré les averses,
Prépare
en secret le printemps.

Pour
les petites pâquerettes,
Sournoisement
lorsque tout dort,
Il
repasse des collerettes
Et
cisèle des boutons d'or.

Dans
le verger et dans la vigne,
Il
s'en va, furtif perruquier,
Avec
une houppe de cygne,
Poudrer
à frimas l'amandier.

La
nature au lit se repose ;
Lui
descend au jardin désert,
Et
lace les boutons de rose
Dans
leur corset de velours vert.

Tout
en composant des solfèges,
Qu
'aux merles il siffle à mi-voix,
Il
sème aux prés les perce-neiges
Et
les violettes aux bois.

Sur
le cresson de la fontaine
le cerf boit, l'oreille au guet,
De
sa main cachée il égrène
Les
grelots d'argent du muguet.

Sous
l'herbe, pour que tu la cueilles,
Il
met la fraise au teint vermeil,
Et
te tresse un chapeau de feuilles
Pour
te garantir du soleil.

Puis
, lorsque sa besogne est faite,
Et
que son règne va finir,
Au
seuil d'avril tournant la tête,
Il
dit : Printemps, tu peux venir !


[ Premier sourire du printemps ]
Poèmes de Théophile Gautier 


    C'est ma participation à " Un lundi parmi tant d'autres . " chez   Zaza et Chrys .

    Le mot du jour : Le printemps . 

 

Bandeaux-guides-6139.JPG

                                                                                                                 Mes tasses préférées .

Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 00:00

 

 

                                                                                                                                                         IMG_5694.JPG

  IMG_5719.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  IMG 5731 IMG_5721.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  IMG_5696.JPG

  IMG 5737

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  IMG 5739

 

 

 

 

 

                                                      

  

  

 

 

 

 

  IMG 5716

   

 

  Et déjà, " Le printemps du cinéma . "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 11:24

  

Mon chat adore s'installer sur les livres et cahiers, comme si ça l'inspirait ...

Il adore pianoter sur mon clavier, comme s'il voulait danser ...

Il adore chaparder ; tout ça pour jouer .

Mon chat ronronne tout contre moi, pour m'apaiser .

 

 

 

IMG_5705.JPG

 

 IMG_5706.JPG                                                                                                                   IMG_5708.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                    IMG_5713.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_5716.JPG

 IMG_5718.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   Echarpes---etoles---chapeaux-5711.JPG

 

                               

Partager cet article
Repost0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 20:48

 

                                                                        

                                                                                                                             

 

     Le chat




    
Dans ma cervelle se promène,                            
Ainsi qu'en son appartement,
Un beau chat, fort, doux et charmant.
Quand il miaule, on l'entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret;
Mais que sa voix s'apaise ou gronde,
Elle est toujours riche et profonde.
C'est là son charme et son secret.

Cette voix, qui perle et qui filtre
Dans mon fonds le plus ténébreux,
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.

Elle endort les plus cruels maux
Et contient toutes les extases;
Pour dire les plus longues phrases,
Elle n'a plus besoin de mots.
Non, il n'est pas d'archet qui morde
Sur mon coeur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,

Que ta voix, chat mystérieux,
Chat séraphique, chat étrange,
En qui tout est, comme en un ange,
Aussi subtil qu'harmonieux !

"Le chat", section I, Les fleurs du mal.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 10:52

 

 

   
    
                                        love machine    love machine
 Ce n'est pas "poétique" ça ?         
Partager cet article
Repost0