Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 00:00

 

 

 

   Extraits de

                 Le remplaçant

                                             Agnès Desarthe

  

 

 

          Dans certaine cultures, ce qui distingue l'aristocratie du commun,

   c'est l'art de porter l'habit, dans d'autres celui de guérir par imposition

   des mains, de reconnaître un grand cru ou de lire l'avenir dans les feuilles

    de thé . ,

           Chez nous, ce qui permet de sortir du lot, c'est la façon de raconter les

     histoires; plus précisément, les histoires drôles .

                                                                                      ...

 

 

               ... Quand c'était mieux que bien, mon grand- père disait : " Tout ce qu'il

      y a de ..." suivi, au choix, de : "distingué, joli ", mais le plus souvent de " chouette " .

     Tout ce qu'il y a de chouettttte ", faisait-il en martelant bien ses " t ", les yeux pétil-

      lants, le sourire radieux . A l'inverse, quand l'objet dont il était question ,le lassait

       indifférent, il prononçait une formule qui, pour n'être pas du français, n'en était pas

       pour autant du russe : " Ni bé, ni mé, ni koukariékou " , disait-il avec une moue lasse.

       Et son indifférence était aussi communicative que son enthousiasme .

       Si quelque chose était bon, c'était " fameux ", si au contraire, c'était mauvais, il disait :

       " Pas fameux  . " Quand il accueillait des enfants , il  s'écriait : " Ah ! Les gangsters ! "

       Si c'était bon marché, c'était " des clopinettes "....

 

                                                                                           ...

 

                ..Juste après la démolition, les vestiges d'immeubles évoquaient des brisures

           de meringues, des carrés de sucres. Les papiers peints déchirés, dévoilant   

           le passé strate après strate, demeuraient sur certains pans de murs .

           Ces restes de décoration, à présent inutiles, me serraient le coeur .

 

 

                     

             

 

 

          

Partager cet article

Repost 0
Maya Lou Couture - dans Lectures .
commenter cet article

commentaires